Rencontre

De ton regard lumineux tu m’as attiré
Au silence de la nuit on s’est avoué que l’on s’aimait
Vide était mon cœur, tu l’as comblé d’amour
Involontairement tu n’as pas su que tu étais mon moi
De notre amour puisse laisser des souvenirs, traces indélébiles et inoubliables.

Publié dans : POESIE, Poesie |le 19 janvier, 2016 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Publications Patrice Gros-S... |
Litteratures Negro Africain... |
NewsNora |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | That's just the way it is
| Revue et visitée
| respiration