Rempart

Dans tes yeux tant de douleur et de tristesse,

souffrant en silence un martyr que seul on ne doit porter,

quand trop dur est le fardeau et l’adversité alentour

de grâce ma douce et tendre, laisse moi apaiser ton cœur en peine,

Laisse moi te prêter mon épaule, souffrir de ta souffrance,

te murmurer l’espoir quant tout semble aller mal.

Laisse toi aimé par moi, car je suis ton meilleur ami et ton meilleur allié.

Ne me cache pas ta souffrance, car je voudrais la portée avec toi.

Je voudrai être là toujours pour toi aussi bien dans tes douleurs que dans tes joies…

Publié dans : POESIE |le 19 janvier, 2016 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Publications Patrice Gros-S... |
Litteratures Negro Africain... |
NewsNora |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | That's just the way it is
| Revue et visitée
| respiration