SOLITUDE

Solitude

A la tombée du jour, quand dans ma solitude
Le souvenir de toi me harcèle,
Mon cœur mélancolique divague
Dans l’immense désert de ton absence
Dans le silence de mes nuits froides:
ténèbres et ombres des pensées coquines,
Dans mon cœur esseulé: souvenir de toi indélébile,
Dans le murmure de mes ferventes prières:
Les cris étouffés de mes inavoués aveux,
Dans l’expression de mes joies éphémères:
L’espoir de te retrouver et d’avec toi tout partager,

Entre les lignes de mes sobres vers:
La poésie de ta présence et la musique des rimes de ta voix,
Dans le désert de mon cœur fiévreux:
Le besoin de ton unique thérapie,

Alors au fond de moi survit l’espoir
Qu’un jour ou un soir, tôt ou tard,
Seul jamais plus ne serai
Et pour toujours m’appartiendrai.

Publié dans : MEDITATION |le 31 juillet, 2010 |1 Commentaire »

Vous pouvez laisser une réponse.

1 Commentaire Commenter.

  1. le 31 août, 2010 à 20:51 Naissance écrit:

    Beh!Tu n’as jamais été seul et tu ne le seras en aucun jours. Dis – toi à chaque instant « je ne suis pas seul ». Dans la solitude, eh be! tu n’es pas seul non plus.Seul donc tu ne le seras jamais et …

Laisser un commentaire

Publications Patrice Gros-S... |
Litteratures Negro Africain... |
NewsNora |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | That's just the way it is
| Revue et visitée
| respiration