POURQUOI?

Pourquoi certains et pas d’autres?
Pourquoi moi et pas lui?
Pourquoi eux et pas nous?
Pourquoi ceci et pas cela? Le pourquoi nous le posons tous,
Pour comprendre et pour rechercher,
Pour trouver des réponses à nos interrogations. Moi aussi j’ai mes pourquoi,
Les pourquoi de mes angoisses,
Le pourquoi des idées reçues,
Le pourquoi des préjugés,

Mais mes plus grands pourquoi s’adressent à l’histoire,
S’adressent à l’Afrique, s’adressent à l’homme noir,
L’homme du lointain passé, rendu sans histoire,
L’homme à l’histoire tragique, une histoire noire,

L’homme des préjugées, l’homme rabaissé par l’histoire,
L’histoire de ceux qui avaient déjà l’écriture
Quand lui n’avait que l’oralité pour conter
À la postérité son glorieux passé,
L’homme sans future,

L’homme du préjugé racial,
L’homme victime de sa couleur
Malgré qu’elle soit la plus belle de toute,
La plus résistante de toutes,
La plus puissante de toutes…

L’homme aux mille maux,
Mais l’homme toujours debout,
L’homme victime des conspirations
Mais homme toujours fier, résistant.

L’homme qu’on a constraint à obéir, l’homme esclave,
L’homme des Cannes à sucre,
le boy des hommes vetus de blanc
et coiffés de casque blancs…

L’homme immigré, l’homme à soupçonner,
L’homme immature, l’homme à civiliser,
L’homme Mineur, à qui on doit apporté les Lumieres
D’une raison qui n’a jamais été sienne
puisqu’elle est Helene,
L’enfant à libérer des passions, et de cette émotion nègre…

L’homme des religions, homme spirituel
Mais cette foi sauvage du nègre anthropophage,
Ces religions animistes et païennes,
il les faut effacé sans sommation,

L’homme à libérer de son état de nature
L’homme noir qui doit devenir blanc,
L’homme de couleur parmi les incolorés,
Qui ne rougis pas de sa couleur noir immuable,
Toujours la meme en toutes saisons,
Dans son bronzage naturel, l’homme noir
Est dit homme de couleur
Parmis les caméléons: d’une couleur
En été, d’une autre en hiver,
D’une autre encore au moment
De fortes émotions (rougis-tu?).

Ô Toi homme d’ebene, homme à la couleur unique
L’homme noir dans un temps blanc
Un jour viendra aussi ton moment,
Mais toi tu seras plus indulgent.

Publié dans : MEDITATION |le 27 juillet, 2010 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Publications Patrice Gros-S... |
Litteratures Negro Africain... |
NewsNora |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | That's just the way it is
| Revue et visitée
| respiration