POUR CEUX QUI SOUFFRENT

Souffrance

Pour ceux qui souffrent, une prière,
Une pensée pour ceux qui dans le silence
Et la pesanteur du mal qui ronge,
Dans la colère contre la nature impitoyable
Cherchent quelques raisons de vivre.

Dieu si divinement silencieux
Semble s’être renfermé
dans son immensurable éternité
Et le mal a eu raison de la providence sous les cieux
L’homme se meurt, impuissant est Dieu,

Quand le mal ronge, à quoi servent les songes?
Ou puiser la force de lutter. Le monde,
Devenu triste et obscur, sans éclat ni charme
Partout la mort, il ne nous reste que nos larmes.

Dans le mal l’homme se meurt
Du fond de la nuit noire, des pleurs:
C’est l’homme qui se dégénère
Qui embrasse la mort avec cris et peur.

Pour l’homme sans espoir sans Dieu,
Dieu lui aussi est mort,
mort qui cris victoire sous les cieux
Cieux silencieux ou Dieu se fait mort…

Quand le mal ronge, effaçant à la volé tous les songes
L’homme s’effondre, mais avec l’espoir que dans l’autre monde
Une vie moins amère, une existence sans chimères,
Des vallées sans larmes et le repos éternel pour l’âme.

Sans espoir et sans espérance,
Il n’y a ni Dieu, ni vie, ni croyance
Mais L’homme de foi est plein d’endurance,
Et malgré le mal qui tue son corps
Sont esprit demeure sans crainte et fort
Jusqu’au jour ultime, quand l’esprit s’envole et que la corps s’endort.

souffrance

Publié dans : MEDITATION |le 27 juillet, 2010 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Publications Patrice Gros-S... |
Litteratures Negro Africain... |
NewsNora |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | That's just the way it is
| Revue et visitée
| respiration