ELLE…

Un jour d'hiver

Elle…

C’était un jour d’hiver, un après midi comme il en a de si rare,
Elle de son voile-ouvert, et vers moi son regard,
Transfoma de sa brève présence cet instant si court.
Et je l’ai su dès ce premier jour,
Que mon hiver prendrait des couleurs.
Pour moi tout fut si vert,
Ce vert clair et coloré des prairies en fleurs

C’était l’hiver et dans mon cœur chantait le printemps
Dans ce court instant de bonheur, figé, le temps
Dans sa course monotone et mélancolique, fit une pause,
Moi je savourais, charmé, cet instant, elle était là ma rose,
Si différente, délicate et souriante, au teint brillant-jour,
C’était comme si je la conaissais toujours.

On a échangé quelques paroles,
Elle, d’un naturel sans rôle,
Son sourire franc et coordiale,
Rendi familier et joviale
ce bref instant dont je chante le mémorial…

Publié dans : POESIE |le 10 avril, 2010 |2 Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

2 Commentaires Commenter.

  1. le 11 avril, 2010 à 17:10 Bertille écrit:

    ta façon naturelle de révéler et je crois de gestire tes sentiments te rend homme intégrale. comment tu as pu transformé cette rencontre dont tu chantes le mémorial dans ton expèrience avec le Seigneur? la suite serait interessante. Merci pour tes poèmes qui nous font grandir le coeur.

  2. le 13 avril, 2010 à 9:22 Metoule écrit:

    Chère Bertille,
    L’expérience amoureuse ou sentimental n’est pas, en mon sens, contradictoire à l’expérience religieuse et spirituelle. Même si elles ont une différence d’objet: l’un, un objet humain, l’autre un objet divin, aimer la personne en réalité, c’est aussi aimer Dieu dans une certaine mesure. Je me réjouis toujours de me sentir attirer et transporter dans ce genre d’expérience, elle rend l’homme vivant et conscient d’avoir un Coeur (avec grand « C »). être encore capable d’aimer, et aimer gratuitement (meme si c’est simplement sentimento-humain) dans le monde d’aujourd’hui est beau, beaucoup de personne n’en sont plus capable. L’amour humain est à la croiser des chemins avec l’amour divin. Tous deux veulent et désire la personne (malgré les différences que l’on peut noter entre les deux). N’empêche que l’on sait vraiment qu’on aime lorsqu’on est capable de sacrifice et de don de soi pour l’etre aimé. Merci de ton commentaire.

Laisser un commentaire

Publications Patrice Gros-S... |
Litteratures Negro Africain... |
NewsNora |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | That's just the way it is
| Revue et visitée
| respiration