TABOUS ET INTERDITS…

Tabous et Interdits…

Des amours interdits, tu es le plus inédit.
Qui l’aurait dit, Des amours interdits !
Et pourtant pour le bien de mon âme,
Il faut s’interdire sans larme,
Ces amours pourtant revêtus de tant de charmes.

Comme ce temps qui s’écoule,
et dans sa passivité se déroule,
De même qu’un ruisseau coule,
Ma vie pleine d’interdits roucoule.

Quand aimer devient prohibé,
que ces promenades enlacé, l’être aimé à ses cotés
à jamais refoulée, oubliée, désavouée,
devenus souvenir et lointain passé ;
Quand ces moments ou le temps
interrompt sa course, et toi et moi, lent
Presque inconscient, avions oublié le temps,
Ne pouvions gouter et savourer à l’éternité ses exquis moments.

Publié dans : Poesie |le 9 avril, 2010 |3 Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

3 Commentaires Commenter.

  1. le 9 avril, 2010 à 21:41 Lui écrit:

    Tout simplement beau, oui très beau…

  2. le 11 mai, 2010 à 23:11 Sylvere écrit:

    très bonne réflexion. on dirait que vous avez compris en quoi consiste la liberté ou encore toi et moi l’avons compris sous un même angle.pour moi la liberté consiste à s’interdire dans le but d’être libre et de vivre heureux, heureux au sens aristotélicien du terme.la liberté coute et il en coute de s’interdire et en s’interdisant se sentir libre.aucune valeur,pour ma part, n’est au dessus de celle de la liberté.c’est notre capacité de se sentir libre qui fera de nous des hommes.une question peut toutefois surgir:nous interdisons nous des choses parce que nous voulons être libre ou par crainte de nos traditions?

  3. le 12 mai, 2010 à 22:31 metoule écrit:

    Très pertinente question Sylvere. Merci pour ton feedback il aide à l’approfondissement.

    « Nous interdisons-nous des choses parce que nous voulons etre libre ou par crainte de nos traditions? » De cette question (à deux volets) il est important de souligner d’entrée que « Ce n’est pas pour etre libre qu’on s’interdit, mais c’est plutot parce qu’on est libre qu’on peut s’interdire. L’acte de s’interdire est un acte de liberté. Autrement dit, si Je m’interdit c’est parce que je suis libre, non parce que je veux etre libre.
    Pour ce qui est de la crainte des traditions cependant il est possible que quelqu’un se donne des interdis, et c’est légitime. Toutefois il ne doit pas s’agir de s’interdire naivement sans raison suffisante. Si l’on s’interdit c’est habituellement en vue d’atteindre à une valeur éthique et morale. En d’autres termes, si l’on s’interdit, il faut que ce soit par rapport à une valeur qui est supérieur au bien auquel on renonce, sinon notre sacrifice ne sert à rien, ou encore ne contribue pas à notre bien.

Laisser un commentaire

Publications Patrice Gros-S... |
Litteratures Negro Africain... |
NewsNora |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | That's just the way it is
| Revue et visitée
| respiration